Le serrurier, un partenaire pour se protéger du squat et des cambriolages

cambrioleur

Bien que le cambriolage soit un fléau au quotidien pour de nombreux individus, il ne constitue pas le seul risque, qui pèse sur vos habitations. Les squatteurs s’imposent ainsi comme une menace, que vous ne devez pas négliger, d’autant plus que les conséquences peuvent être bien plus graves et dommageables que vous ne pouvez l’imaginer. Votre entreprise de serrurerie vous explique tout.

Le squat, un danger à prendre en compte au quotidien 

Le plus souvent, lorsque vous appelez votre serrurier pour qu’il change votre serrure de la porte d’entrée pour installer une serrure de sécurité, c’est pour vous protéger des tentatives d’effraction et des cambriolages. En France, un cambriolage a lieu toutes les 90 secondes et dans 8 cas sur 10, les délinquants ciblent la porte d’entrée pour pouvoir pénétrer de manière frauduleuse votre domicile. Mais lorsque vous changez de serrure, c’est aussi pour vous protéger du vandalisme et d’un danger encore plus pernicieux : le squat. 

On définit par squat, la situation au cours de laquelle les délinquants pénètrent chez vous et qu’ils y restent. Comme nous allons le voir, il est alors très difficile alors de les déloger, alors même qu’ils peuvent être à l’origine de dégâts qui peuvent vite devenir désastreux. Lorsque vous faites appel à votre serrurier pour vous protéger des cambriolages, ce dernier, en tant que professionnel expérimenté des systèmes de verrouillage, pourra vous décrire les méfaits et les spécificités de cette forme particulière de délinquance qu’est le squat. Le squat, s’il est possible dans toutes les villes de France, reste néanmoins plus particulièrement répandu dans les grandes villes, et un serrurier à Paris est ainsi plus souvent confronté à ce genre de situation qu’un professionnel de la serrurerie intervenant en zone rurale. 

Les conséquences d’un squat sur votre habitation et votre tranquillité 

Les squatteurs vont donc forcer un accès à votre domicile. Et dans la majorité des cas, ils vont cibler les habitations délaissées par leurs propriétaires ou leurs occupants. Ils vont agir avec précaution afin de ne pas être surpris en flagrant délit. En effet, les squatteurs vont essayer de ne pas se faire repérer afin de pouvoir occuper les lieux de manière illégale. Aux termes de la loi, le squatteur occupe donc illégalement votre domicile. Plusieurs situations peuvent alors se présenter et dans chacune le serrurier pourra vous conseiller mais aussi intervenir pour réaliser les travaux qui s’imposent. 

Si le squat concerne une résidence principale, une loi récente, dite loi anti squat (25 juin 2015) permet au propriétaire ou à l’occupant de faire appel à la force publique pour déloger les occupants malintentionnés. La même procédure rapide et simple pourra être utilisée si le squat concerne une résidence secondaire, occupé depuis moins de 2 jours (48 heures). Les conséquences peuvent être plus néfastes si le squat concerne une résidence secondaire, et qu’il a eu lieu depuis plus de 48 heures.  Dans le cas où les forces de l’ordre n’arrivent pas à prouver l’effraction, l’occupant des lieux devra initier une demande d’expulsion, demande qui peut durer plusieurs mois. On comprend donc les conséquences désastreuses d’une telle situation, tant sur un plan financier que matériel. 

Se protéger du squat, une mission méconnue des serruriers 

Aussi lorsque votre serrurier vous conseille l’installation de serrures de sécurité des plus grandes marques de serrurerie, c’est pour renforcer votre sécurité mais aussi pour contraindre les délinquants à user de moyens violents pour forcer ces systèmes de verrouillage. Dans ce cas d’utilisation de moyens violents, la preuve de l’effraction sera alors bien plus facile à apporter.  C’est le même esprit qui sera poursuivi par le serrurier lorsqu’il conseillera de procéder au blindage de porte. En Effet, les squatteurs utilisent les mêmes techniques que les cambrioleurs et la mission de votre serrurier de proximité consiste non seulement à empêcher toute intrusion mais aussi à faire en sorte qu’en cas d’effraction, cette dernière ne puisse pas se faire discrètement. On comprend aisément, que si les délinquants ont ciblé une résidence secondaire et que vous ne puissiez pas les déloger faute de les avoir repéré à temps, les conséquences matérielles et financières d’un tel squat peuvent être bien plus dramatiques qu’un cambriolage.  Retrouvez le blog de richard et fils en cliquant ici

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *